Terrorisme : de serviles instruments

Des ombres maléfiques hantent nos rues. De la Finlande à l’Allemagne, de la Belgique à la France, de l’Espagne au Royaume-Uni, de toutes parts, désormais, un danger potentiel rampe sous chacun de nos pas, où que nous soyons, qui que nous soyons !

 Qui sont ces crânes possédés et d’un infini despotisme, qui donnent la mort à d’innocentes victimes, pour eux-mêmes à leur tour, mourir sous les balles policières dans l’allégresse d’un obscurantisme exacerbé ?

 Ils se croient soldats quand ils ne sont que de serviles instruments d’une idéologie à la pauvreté confondante. Leur combat et la terreur qu’ils répandent s’abritent derrière le voile de la lâcheté institutionnalisée face à un pseudo adversaire sans défense.

 Déshumanisés et reprogrammés, ces hommes aux destins morbides, issus du vide, retournent inexorablement au vide quand ils pensaient rejoindre le paradis éternel.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :