Au travail !

En ces premiers jours de septembre, c’est pour beaucoup le retour aux affaires. Affaire d’école pour nos jeunes pousses, affaire d’affaires pour les plus grands, bref, nous avons tous à faire !

Derrière ces retours, autant de singularités fondées d’espoirs, de craintes, d’engagements, mais aussi, pour certains, les plus optimistes, comme un formidable lever de soleil qui trace un avenir, parfois aux contours indécis, mais tellement mobilisateur.

Il y a aussi ceux pour qui la rentrée n’existe pas et demeure comme un douloureux continuum qui s’écrit chaque jour d’une encre acide mû d’une despotique fatalité. A ceux-là, il faut aussi penser !

Toute cette France d’anonymes, dont on ne sait rien ou si peu d’eux, sinon venant de nous mêmes, reprend donc le chemin du quotidien, renforcée des meilleures résolutions et puérilement dégagée des scories du passé.

C’est aussi cette France de l’ombre qui fait d’elle ce qu’elle est, et qui ne serait pas totalement aboutie si elle n’avait comme puissante contrepartie, la lumière médiatique de ses élites, plus ou moins méritantes, se promettant modestement d’éclairer le monde à la hauteur de sa propre considération. Ainsi, dans les coulisses estivales, les chaises musicales ont façonné de rédaction en rédaction, de chaîne en chaîne, de nouvelles ambitions pour faire de la rentrée, ni plus ni moins, un nouveau monde.

Enfin, peut-on oublier le moteur de nos profondes et très personnelles convictions, avec ce théâtre politique ouvert à tous les vents, est de loin, celui qui nourrit nos idées les plus ambiguës, fragilisées par l’inconstance d’une faune insaisissable. Nous sommes donc assurés, avant de l’avoir vécu, qu’il y aura, tout comme hier, des mots dits et contredits, sans que quiconque y trouve à redire tant l’exercice est naturel.

En conclusion, qu’importe le degré de notre plaisir ou de nos déceptions, qu’importe la nature de notre action, pourvu que nous agissions chacun dans notre sphère, chacun de notre modeste influence: assurément, pour notre santé morale, le travail est l’avenir de l’homme !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :