Fashion selon Wauquiez !

Sachant que « toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire » : la désinhibition est donc totalement incompatible avec toute vie sociale. Ce ne sont donc pas les nombreuses  réprobations à l’égard de Laurent Wauquiez sur ses dernières transgressions divulguées dans une avidité médiatique mal contenue, qui vont contredire ce proverbe.

C’est ainsi que depuis que le Président du parti les Républicains s’est exprimé devant les élèves d’une école de commerce lyonnaise, en assénant amabilités et outrances en direction de quelques cibles bien senties, le landerneau politique est sens dessus dessous.

Un constat, soit Laurent Wauquiez a perdu la tête, enivré par ce nouveau pouvoir dont il hérite, soit il veut « ripoliner », du sol au plafond la maison ? Depuis, celle-ci, toutes fenêtres et portes ouvertes, laisse entendre les nombreux éclats de voix qui agitent une famille dont l’odeur nauséabonde d’une « élection présidentielle imperdable » flotte encore entre les murs. On y sort, plus nombreux qu’on y rentre et quelques malveillants, pleins d’humour, prophétisent qu’une cabine téléphonique suffira bientôt à accueillir les prochains congrès.

Décidément, le grand parti de la droite républicaine, incrédule, ne se remet toujours pas de sa défaite, et quand, dans le même temps, son adversaire socialiste a disparu des radars, l’idée germe dans la tête de son leader que l’avenir appartient à une vraie droite qui s’assume comme le serait une mode. Pris d’un côté par l’opportuniste, pourquoi pas illégitime  et surtout, indéboulonnable Macron, et de l’autre bord, par un front national liquéfié où les voix en déshérence sont à conquérir,  la stratégie est simple : tout à droite !

Au diable les idées, en a-t-il eu un jour ? Sachant d’où vient Laurent Wauquiez, ses « convictions glissantes » accusent, au fil du temps, une tendance droitière qui s’éloignent peu à peu de la croix de Lorraine pour dangereusement flirter avec la Francisque. D’ailleurs si l’on veut bien retenir quelques remarques faites par Jean-Marie Le Pen à l’occasion de la sortie en librairie du premier tome de ses mémoires, voilà que celui-ci se reconnaît plus dans les « idées » du Président du parti les Républicains, que dans celles du Front National actuel. Laurent Wauquiez serait-il donc, plus Front National que le Front National lui-même ?

Comme par ailleurs, l’exemple vient d’en haut, la grande Amérique n’a-t-elle pas choisi un Trump de derrière les fagots ? Sans vouloir l’imiter… quoique : le populisme est à la mode !

 

Crédit photo : Lyon Mag

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :