Le marketing de Mélenchon

Depuis sa folle échappée au cours de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon se sent pousser des ailes et virevolte de média en média, de manifestation en manifestation, bref, c’est un Mélenchon tous azimuts qui rayonne dans le quotidien des Français jusqu’à l’overdose pour certains d’entre eux.

S’il faut en croire sa visibilité, le produit Mélenchon, est le produit phare qui fait vendre la moindre revendication venue, au point que les syndicats, dérogeant à leur « indépendance » politique, ont pris l’initiative de s’associer au tribun-gaucho-maduro-castriste et à la sauce frelatée d’un parfum soixante-huitard.

Résultat, « la marée populaire » promise est devenue une insignifiante vague…à l’âme ! Malgré des chiffres de participation excessivement gonflés par les organisateurs, s’installe insidieusement un sentiment où la formule utilisée s’évente peu à peu et fait perdre le moral à ses plus aveugles partisans.

A trop vouloir agiter le mouchoir de la révolte pour un oui pour un non sous prétexte d’avoir le vent en poupe et en ne démontrant pas le bien-fondé et surtout l’opportunité de celle-ci, les Français voient plutôt en la personne de notre « agitateur assermenté » un perdant d’hier qui veut instrumentaliser la rue et se servir de celle-ci pour refaire ou défaire une élection qu’il a démocratiquement perdue et dont il ne se remet pas.

Il faut ajouter que le chef de file de la France insoumise, mises à part ses sorties théâtralisées de l’assemblée nationale, est considéré amuser la galerie pendant que les Français, tout à leurs responsabilités, ne s’accordent aucun répit face aux grèves et obligations en tous genres de leur vie de citoyen.

Jean-Luc Mélenchon, instruit désormais d’une aura qui s’effrite, devrait prendre du recul et cesser de s’illusionner en pensant que les Français attendent de lui monts et merveilles alors que, de sa personne, seul respire une évidente stratégie qui n’est que le fruit d’une ambition strictement personnelle et dont ses concitoyens, dit « les gens », devinent aisément la vaste supercherie qu’il tente de leur faire avaler. A trop vouloir mobiliser, Jean-Luc Mélenchon fatigue les Français et ceux-ci lui font savoir par le peu d’entrain qu’ils mettent à le suivre.

Comme toutes les modes, le produit Mélenchon est passé et il devrait désormais attendre la prochaine élection présidentielle pour à nouveau sortir du bois comme il l’a fait au cours des précédentes consultations, c’est-à-dire : rester une tête de gondole qui apparaît régulièrement mais dont on se lasse vite !

 

Crédit photo : JDD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :