Une nouvelle étape pour l’Union Européenne

Suite au retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, les entreprises,  notamment européennes, commerçant avec la république islamique, sont priées par notre « grand bienfaiteur devant l’éternel », de rompre  toutes relations économiques avec le marché iranien sous peine de sanctions financières et représailles en tous genres.

Evidemment est visé dans cette affaire l’ingérable Trump. Depuis son élection, nous savons tous que l’homme ne respecte rien pas plus qu’il ne mérite le respect. Cependant, le président des Etats-Unis n’est pas seul, et pourtant, l’Amérique tout entière laisse faire son fantaisiste président dans sa volonté pathologique à casser l’équilibre mondial rappelant à notre souvenir de tristes personnages de l’histoire du XX ème siècle.

Sans être partisan d’un antiaméricanisme primaire, les Etats-Unis d’aujourd’hui, se montrent sous leur vrai jour.

Business, business et encore business et toujours business !!!

« Quand l’Amérique te veut du bien, ce n’est qu’une apparence : c’est pour mieux te bouffer mon enfant ! »

Nous en sommes là, dépendants sur tous les plans de leur emprise économique, quand bien même, et sûrement par flatterie, la France en particulier et l’Europe dans son ensemble, nous sommes… évidemment : les meilleurs amis du monde !

Mais, une question s’impose : à qui profite le crime ?

L’Europe – et c’est un constat – est pieds et poings liés à son allié historique qui n’a jamais rien fait d’autre dans son soutien bienfaiteur, qu’étendre son filet démoniaque au point de voir notre pseudo allié nous imposer ouvertement son diktat impérialiste et insupportable. Ainsi, les soutiens historiques, les caresses dans le sens du poil, n’ont été de la part de l’Amérique qu’une vaste blague !

Alors, oui ! Il est temps que l’Europe s’assume vraiment et ne compte plus sur un faux ami qui n’en veut qu’à sa bourse !

Hélas, ce constat vient se télescoper avec les difficultés de l’Union Européenne qui doute d’elle-même alors qu’elle devrait être la plus forte possible pour affronter une guerre résolument économique, et ce, face au monde entier.

C’est donc une étape nouvelle qui se profile pour l’Union Européenne, contrainte de grandir faute de disparaître de l’échiquier mondial.

Hélas, elle n’en prend pas le chemin !

 

Crédit photo : Wallonie-Bruxelles International

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :