Paroles de Président

S’agissant des aides sociales : « on met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens ne s’en sortent pas » dixit Emmanuel Macron.

Le constat ne s’arrête pas là, la même phrase, à quelques nuances près, aurait pu être prononcée concernant les différents plans banlieues ou la formation professionnelle notamment.

Ainsi, c’est faire preuve de lucidité face à un problème bien connu, qui veut que certains ayants droit ne touchent pas leurs droits par méconnaissance, par négligence ou par amour-propre, quand d’autres, peu scrupuleux, en abusent, au point d’en faire une stratégie de vie.

Toutefois, suite à cette fameuse vidéo  « informelle » mise en ligne par le service communication d’Emmanuel Macron, dans un format façon « vidéo sauvage », on peut s’interroger sur la démarche profonde recherchée par l’entourage du président de la République qui apparaît, pour le moins, en contradiction avec sa volonté de gérer une communication maîtrisée et surtout pas aussi débridée ?

Mis à part cette dernière remarque, le fond concerne le questionnement  sur l’efficacité de l’aide sociale distribuée depuis 40 ans, nonobstant la jungle que représentent ces aides soit une véritable usine à gaz, cette complexité, est en partie la raison de son mauvais usage. Mais, dans cette malheureuse phrase propagée à la vitesse d’un cheval au galop, c’est sur la forme et seulement sur la forme que les critiques se sont focalisées comme la misère sur le monde.

Dès lors, « le pauvre » s’est senti insulté ou tout du moins, la doxa bien-pensante lui a fait savoir que c’était comme cela qu’il fallait l’entendre. Il faut souligner que depuis quelques décennies on nourrit le pauvre de paroles bienveillantes pourvu qu’elles soient humanistes.

Aujourd’hui, le Président se pose une vraie question, sur un vrai problème et le feu de l’indignation s’abat sur lui, car on ne dit pas de pareilles choses en de tels termes !

Notre époque doit-elle s’interdire de nommer les choses, sous peine d’être condamné et même, au pire, exécuter !

« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde » Albert Camus.

 

Crédit photo : Europe1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :