Sans peur et sans reproche

Il ne faut pas être grand devin pour imaginer le déroulement d’un IX ème acte « gilets jaunes » en ce samedi 12 janvier 2019. Les acteurs directs se nourrissent désormais de cette accoutumance à la rébellion, à la contestation, à ce rendez-vous hebdomadaire qui fait de celui-ci, un entre-soi où macèrent les utopies les plus extravagantes au-delà de toute raison.

A cette mixture insondable, s’ajoutent à leurs dépens, des influences extérieures dans lesquelles l’opportunisme, la démagogie ou tout simplement la stratégie du chaos, dominent le débat, quand celui-ci essaye d’exister. Le message initial de ce mouvement est faussé au point  de ne plus savoir ce qu’il est, comme si à la réponse attendue, brouillée par tant de sujets, on ne se rappellerait plus de la question posée.

Alors que les « gilets jaunes » contestent à juste titre la qualité de leur représentativité au travers des partis politiques, des syndicats, et ce, depuis des années, les « gilets jaunes » eux-mêmes ont un mal fou à mettre en place un début crédible de représentativité nationale afin d’être audibles auprès de l’autorité gouvernementale.

Pendant ce temps, se prépare dans une crainte non dissimulée, le samedi à venir et avec lui, face à cette instabilité croissante, l’économie se meut dans un cloaque invraisemblable qui, de semaine en semaine, altère notre avenir de plus en plus incertain et inquiétant.

D’autant que le grand débat national qui s’annonce ne peut être la réponse au malaise sociétal vécu par une partie des citoyens.

Que peut-il en sortir ? Sinon un catalogue démesuré de requêtes. En cela, on peut faire confiance aux corporatismes de tous bords pour mettre sur la table les plus grands sujets comme les plus singuliers, les plus insignifiants et, in fine, soit par inadéquation avec les contingences économiques, temporelles, juridiques ou politiques, être inexploitables à moins de « renverser la table ».

Justement, « renverser la table » certains esprits en rêvent à voix haute et la dissolution de l’assemblée Nationale serait, selon eux, la démarche ultime pour que cesse l’épisode « gilets jaunes » et qu’ainsi, une nouvelle représentativité plus représentative se fasse jour.

Sans défendre les « gilets jaunes » auxquels je ne souscris pas pour la méthode employée, tout du moins ont-ils la vertu de mettre le doigt où ça fait mal.

Cette fameuse représentativité nationale qui est remise en cause aujourd’hui et domine l’essentiel des revendications, n’est pas le fait du moment. Pas plus la responsabilité d’Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron est seulement là, au mauvais endroit au mauvais moment !

Car, et de loin, il n’est pas le plus critiquable, bien au contraire, il est même celui qui a montré le plus d’audace comparativement à ses nombreux prédécesseurs dont la responsabilité est immense.

La France et par conséquent l’Europe, sont entrées dans une spirale infernale où les attaques fusent désormais ouvertement au point d’entendre le sifflement des balles : populisme, peste brune, extrémismes, violences, outrances !

Nous n’attendons pas la guerre… nous sommes en guerre !

Une guerre d’un nouveau genre certes, point de tranchées, point de chars, point de camps, point de morts (bien que), mais une volonté à mettre à la raison notre vieux monde qui a tant dominé et qui aujourd’hui se disloque devant nous sans que nous soyons en mesure de réagir tellement le confort endémique de nos dirigeants politiques nous a coupé les ailes.

Oui, notre monde souffre d’un problème de représentativité mais ce n’est pas par une démocratie directe, parfaitement utopique, que se trouve notre salut, si celui–ci peut exister ce ne peut être que par la qualité d’une représentativité refondée, afin qu’elle soit « sans peur et sans reproche », altruiste, audacieuse, honnête : n’est-ce pas trop demander à la nature humaine ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :