L’Armée divise

Le gouvernement d’Edouard Philippe avait-il à peine fait connaître le recours à l’Armée pour protéger les édifices publics que des « bâtisseurs d’opinion » faisant fi des précisions accompagnant cette initiative, prenaient opportunément le contre-pied en apportant un éclairage sournois où l’inquiétude se mêlait au danger sur les risques potentiels d’un régime répressif. L’Armée, nous le savons bien étant avec la police politique, le bras tortionnaire des dictatures, il se confirmait un écho déjà en cours : « nous étions bien dans une dictature ! »

Certains par ailleurs, n’hésitant pas jusqu’à évoquer la possibilité de la part de nos militaires de faire usage de leurs armes face au peuple démuni, rien que ça !

La duplicité politique n’ayant pas de limite, ne peut-on pas oser dire qu’en soutenant une rhétorique de l’inconcevable, c’est le souhaiter un peu ?

Car, si les affrontements de ces trop nombreux samedis sont regrettables, réjouissons-nous que ceux-ci, malgré leur violence, n’aient coûté aucune vie, c’est bien là l’essentiel. Evidemment un mort devenant martyr, eut été le parfait symbole d’un régime accusé de répression tyrannique et dénoncé fort à propos par un populisme nauséabond n’existant et se nourrissant avidement que du malheur d’autrui.

Il serait saint que ces pyromanes médiatiques cessent d’alimenter cyniquement le feu protestataire et montrent un semblant de responsabilité républicaine, mais n’est-ce pas trop leur demander ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :