L’€uro symbole de l’unité européenne

Les instituts de sondage sont unanimes, l’abstention pour l’élection européenne du 26 mai frôlera les 60%, ce qui signifie que 4 électeurs sur 10 seulement s’estiment concernés par l’enjeu européen.

« La faute à une Europe à laquelle on ne s’intéresse pas parce qu’elle est lointaine »

Si, à ce ressenti, on y ajoute les difficultés de l’Union Européenne à prendre des décisions, ou bien, quand elles sont prises, elles ne sont pas comprises, il ne faut pas s’étonner du désintérêt notamment des citoyens Français à ne pas se mobiliser face à une machine sans âme.

A ce constat, s’ajoute un environnement mondial où des superpuissances économiques et politiques comme les Etats-Unis ou la Chine, ne verraient pas d’un mauvais oeil le déclin d’une Europe, berceau de notre monde contemporain, mais qui aujourd’hui s’affaiblit peu à peu par une absence congénitale d’unité.

Dans cette odyssée continentale, on peut toujours regretter la décision Britannique à quitter le bateau européen, réduisant d’autant l’empreinte économique de l’Union Européenne. Toutefois, rappelons-nous la pugnacité du Royaume-Uni à défendre de tout temps son  empire bien que suranné, en s’opposant à une évolution supranationale de celle-ci, ce qui a largement participé à la trop lente évolution de l’Union Européenne, de sorte que ce départ pourrait bien devenir un mal pour un bien.

Comme par ailleurs, un vent nationaliste s’élève sur l’Union Européenne, dont les travers évoqués ne sont pas étrangers, l’avenir de celle-ci n’invite pas à l’optimisme même si Emmanuel Macron manifeste une volonté sans faille mais qui relève davantage de la méthode Coué.

Forts de cette adversité intérieure et extérieure, essayons plutôt de valoriser ce qui nous lie à ce qui nous divise, je veux parler de l’€uro. L’€uro est notre monnaie depuis le 1er janvier 2002, nous l’avons dans notre poche et il nous est d’une extrême proximité. Il est ce cordon ombilical qui nous amarre, nous rapproche, abolit les frontières et fait de notre communauté une puissance monétaire aux côtés de l’inamovible dollar américain.

Car oui, l’avènement de l’€uro est bien la plus grande avancée que l’Europe ait entreprise et qui fait que nous ne pouvons parler d’éloignement quand l’Europe est si présente en nous. Peut-être alors que de voir de trop près la chose, on en oublie sa qualité fondamentale !

Il serait donc opportun désormais d’appréhender l’Union Européenne non pas comme une machine froide de tout sentiment, mais chercher, pour chacun d’entre-nous citoyens européens, à s’investir davantage pour lui construire une âme sans écouter le contingent des europhobes toujours prompt à vouloir la détruire de l’intérieur alors qu’elle est notre seul avenir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :