Un métro à Bordeaux

27 juin 1986 les élus de la CUB votent à l’unanimité pour la réalisation de deux lignes de métro de type VAL (métro léger sur pneus entièrement automatique).

8 septembre 1994, fin de partie, le tribunal administratif annule la déclaration d’utilité publique pour la construction d’un métro à Bordeaux.

2018/2019, le serpent de mer d’un métro à Bordeaux remonte à la surface.

Si depuis 1994 l’option métro a été abandonnée au profit du tramway, ce dernier n’a pas résolu durablement la qualité de mobilité des Bordelais en 2019. 16 ans après la mise en circulation des premières rames du tramway, nonobstant la gêne occasionnée aux riverains pendant les travaux de construction, il s’avère que ce type de transport s’accompagne d’un coût d’entretien élevé tout en arrêtant trop fréquemment l’exploitation de tout ou partie de lignes comme les usagers l’ont subi encore récemment au cours de ce dernier été.

Par ailleurs, si l’on compare la vitesse de déplacement bien supérieure d’une rame de métro, le tramway demeure aujourd’hui un palliatif qui n’a résolu qu’imparfaitement la mobilité des Bordelais. Il est donc tout naturel qu’aujourd’hui se repose la question d’un métro à Bordeaux.

Fervent partisan de ce type de transport, bien que coûteux, je me réjouis que des voix s’élèvent à nouveau et remettent au goût du jour ce projet qui, un temps, fut considéré comme une utopie financière et technologique eu égard au sol bordelais notamment.

A n’en pas douter, le projet de métro va alimenter les prochaines élections municipales de 2020 et le sujet ne manquera pas de distinguer les listes pour des listes contre à ce projet.

Pour démontrer ma conviction en la matière, dans une nouvelle rédigée en 2018, « Le retour d’Achille » et publiée  aux Editions Do à la faveur d’un recueil de nouvelles intitulé « Bordeaux, nouvelles de 2050 », et imaginant Bordeaux en 2050, j’y évoque l’inauguration de deux lignes de métro desservant l’agglomération d’Est en Ouest et du Sud au Nord. Aujourd’hui cependant, devant cet engouement nouveau modifiant mon délire littéraire, j’ai bon espoir que l’avenir, les élus, les ingénieurs, réduisent le délai de réalisation de ce pharaonique projet pour le ramener à une échéance plus proche, d’autant qu’il y a urgence si je mesure la fébrilité ambiante de la circulation bordelaise.

A titre personnel, un délai plus court augmenterait aussi mes chances de faire partie de ses premiers usagers.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :