Le Sénat, ce machin !

Alors que la France était en pleine contagiosité du coronavirus, on se souvient de la pression exercée auprès du président de la République et du gouvernement pour maintenir le premier tour des élections municipales de la part notamment du président du Sénat, le « seyant » Gérard Larcher. N’ajoutait-il pas, dans le cas d’un report de ce premier tour, que celui-ci s’apparenterait ni plus ni moins  à un « coup d’Etat ». Dont acte !

Le premier tour a eu lieu et il n’y eut pas de « coup d’Etat » mais plus sûrement autant de «coup de grâce» pour autant de victimes aujourd’hui décédées du Covid-19 contracté dans l’exécution de ce premier tour lunaire, soit en qualité de Président de bureau de vote, d’assesseur ou de simple citoyen.

Depuis, Edouard Philippe dans une démarche démocratique louable a présenté son plan de déconfinement aux deux assemblées. L’une, l’Assemblée nationale a approuvée sans surprise puisque disposant d’une majorité confortable. Le Sénat quant à lui, a repoussé le plan sans plus de surprise puisque le gouvernement n’y bénéficie pas de majorité pas plus d’ailleurs qu’une opposition constructive.

Alors que le moment tellement particulier réclamait une unité politique exceptionnelle en des temps exceptionnels au-delà des intérêts partisans et idéologiques pour accompagner l’application auprès des citoyens de décisions contraignantes et peu populaires, c’est par un refus du plan de déconfinement que le Sénat s’est distingué bien que celui-ci se résume en un catalogue de dispositions pratiques et sanitaires plus que d’options à connotation politique. A la faveur de ce vote, le Sénat a-t-il manqué de sagesse en dévoyant la responsabilité qui était la sienne en de telles circonstances ?

Par contre, ce même Sénat n’a pas manqué de tenter de réduire la responsabilité des élus pendant cette période de déconfinement, ce qui après tout, s’explique aisément puisque le corps des sénateurs est composé de nombreux élus locaux dont la responsabilité peut être engagée pénalement dans le cadre de leurs mandats locaux.

Il est donc regrettable que des sénateurs, souvent pétris d’expérience politique depuis de longues années, se laissent aller à des calculs de basse politique alors qu’on attend d’eux, sagesse, analyse, tempérance et surtout… cherchent à préserver les intérêts fondamentaux de la nation.

Ces dernières années la question de l’utilité du Sénat s’est posée à plusieurs reprises et à la faveur de l’épisode que nous vivons, il lui fallait ne pas manquer ce rendez-vous historique…

Un commentaire sur “Le Sénat, ce machin !

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :