Victime plus que de raison

Qui croire ? Que croire ? Le Covid-19 est entré comme dans du beurre dans la ronde de la théorie du complot permanent : on nous ment, on ne nous dit pas tout ! Pas aidé au cours de ces derniers mois par les atermoiements scientifiques et politiques, le Covid-19, déjà considéré comme l’ennemi public numéro un, est devenu le terreau des pires élucubrations provenant parfois de « sachants » de la dernière heure pétris de certitudes. Dernier en date, un documentaire diffusé sur la toile et intitulé « HOLD-UP », développe pendant  deux heures quarante-cinq un complot mondial sur un virus (le Covid-19) fabriqué en laboratoire et dont l’homme serait l’instrument et la victime selon la place qui est la sienne dans ce monde déroutant.

Ce documentaire, véritable auberge espagnole, satisfera tout individu cherchant un écho bienveillant à sa paranoïa. Les faits avérés côtoyant le plus naturellement du monde les contrevérités, ceux-ci étant la caution morale sur fond de crédibilité acceptable. Du chauffeur de taxi au prix Nobel en passant par une sociologue notoire, un médecin ancien ministre, ou un expert scientifique de renom, les témoignages étayent des thèses parfois crédibles et d’autres totalement farfelues ce qui peut déboussoler le spectateur face à un document médiatique par ailleurs techniquement bien ficelé mais où l’on peut conclure naïvement qu’il n’y a pas « de fumée sans feu ».

Pendant ce temps de l’autre côté de l’Atlantique, Donald Trump ne lâche rien et martèle à l’envi qu’on lui a volé son élection suite à une fraude géante et sans précédent dont il est la victime innocente. Malheureusement pour lui les recours intentés auprès des tribunaux tombent un à un avec comme perspective de devenir le plus mauvais perdant de toute l’histoire des Etats-Unis dans une élection présidentielle. Cependant, ce comportement totalement irresponsable confirme et fracture un peu plus une Amérique dont on peut se demander si elle est en mesure de se réconcilier avec elle-même. Effet collatéral à ce pseudo complot, la remise en cause par une partie de la population américaine de la légitimité du président élu Joe Biden  et, plus grave encore, de son mandat à venir.

Ainsi, le virus le plus dérangeant jamais connu à ce jour et l’homme le plus puissant de la planète fréquentent tous deux les  mêmes zones de turbulences complotistes où l’individu désemparé trouve sa raison d’être dans une victimisation tapageuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :