EHPAD ou « prison » ?

Les résidents d’EHPAD pourront-ils sortir et passer la Noël en famille ? Si la question se pose, la réponse semble s’orienter, selon la tendance perçue ces derniers jours, vers une interdiction de sortie de nos aînés.

Alors que les EHPAD ont été depuis le début de la pandémie des foyers à Covid-19 où la mortalité s’est abattue sans ménagement sur la population la plus à risque et la plus fragile de notre société, les responsables politiques et sanitaires se sont appliqués à protéger celle-ci coûte que coûte, au détriment de la liberté et de la santé mentale.

C’est ainsi que des procédures contraignantes régissent aujourd’hui le quotidien de ces établissements dont tout contact extérieur est considéré comme un danger potentiel. Les familles des résidents ne sont pour certaines plus autorisées à rendre visite à leurs proches et quand l’un(e) d’entre eux vient à décéder du Covid-19 ou d’une autre pathologie, il arrive même que les obsèques se déroulent dans la plus grande solitude et en l’absence de toute cérémonie laïque ou religieuse.

Condamnés à l’autarcie affective, les résidents doivent compter uniquement sur la bienveillance et l’humanité du personnel de ces EHPAD pour passer cette période du mieux possible.

Pour beaucoup, leur état psychique assorti d’une mémoire amoindrie à cause de leur grand âge ne leur permet pas d’intégrer toujours le bien-fondé de cet isolement et prennent bien souvent, même après moult explications, comme un abandon l’impossibilité de ne plus voir leur famille.

Fête familiale s’il en est, La Noël approchant va venir alourdir le fardeau de l’isolement où la famille ne sera probablement pas au rendez-vous à cette occasion, sinon par quelques visites hautement règlementées et sous réserve bien souvent d’un test PCR négatif. Dans les foyers concernés, vont s’agréger des ressentiments d’infortune où l’aîné(e) ne sera exceptionnellement pas présent comme de coutume mais, assigné à résidence à l’égal d’un prisonnier de droit commun avec le sentiment morbide d’être possiblement son dernier Noël.

Depuis le début de la pandémie la santé a pris totalement le dessus sur les sentiments et l’économie (quoi qu’il en coûte), et si nous voulons voir les EHPAD s’ouvrir à nouveau à la vie et ne plus être des prisons crépusculaires, après que le virus en ait froidement fermé l’entrée, seule la clé du vaccin rendra un peu de liberté à nos aînés en étant les premiers bénéficiaires de cette prévention sanitaire.

Un commentaire sur “EHPAD ou « prison » ?

Ajouter un commentaire

Répondre à lessinescyclismeonweb Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :