Elections 2021: la tête ailleurs !

Après les élections municipales de 2020 organisées en pleine épidémie dont le deuxième tour eut lieu sous la contrainte repoussé au mois de juin de la même année, celles-ci se déroulèrent avec un taux d’abstention particulièrement élevé, crise sanitaire oblige. C’est ainsi que quelques listes furent élues avec une participation extrêmement faible, comme la ville de Bordeaux notamment, qui a vu la liste écologique EELV l’emporter avec seulement 17% du corps électoral. Si cependant la démocratie a assumé tant bien que mal son scénario temporel, il n’est pas certain que l’équité républicaine ait trouvé son compte en la circonstance.

2021 va donc revivre la même aventure avec cette fois-ci au programme les élections régionales et départementales. Depuis 2020, la situation sanitaire n’a guère changée, sinon la présence désormais de plusieurs vaccins offrant à la population un proche avenir plus lisible, mais pour lequel la vertigineuse « opération vaccination » devra se dérouler pendant encore de nombreux mois avant d’entrevoir le début d’une fin de crise sanitaire.

En raison du contexte encore instable, un projet de loi reporte de mars à juin 2021 les élections régionales et départementales. Alors qu’est évoqué en ce moment un possible reconfinement et la présence sur le territoire de plusieurs variants du Covid-19 hautement contagieux, véritables épées de Damoclès au-dessus de nos têtes, on peut donc raisonnablement envisager que les contraintes sanitaires ne sont pas prêtes d’être levées et « la patate chaude » que représente l’organisation d’élections dans cette période, devra à nouveau affronter en juin, le lourd poids d’un pays toujours autant paralysé et craintif.

Aujourd’hui, l’essentiel du quotidien du citoyen se circonscrit autour de sa santé, des conséquences économiques et sociales d’une épidémie qui depuis bientôt un an le hante douloureusement. Privé parfois de travail, de relations sociales, de divertissements, de libertés et pour quelques-uns, de la vie tout court avec les nombreuses victimes tombées durant cette effrayante guerre virale que l’humanité tout entière subit de plein fouet.

Il est donc à craindre que ces deux consultations soient largement affectées par une forte abstention, desservant grandement les vertus démocratiques de ces élections et par conséquent leur intrinsèque légitimité.

Sans être grand devin, tout porte à penser que nous aurons encore la tête ailleurs pour ces prochaines consultations et que ces élections passent dans une certaine mesure inaperçues. D’autant que toute campagne électorale impose, meetings, réunions, rencontres, c’est-à-dire en totale contradiction avec une épidémie toujours avide de proximité afin d’entretenir sa funeste raison d’être.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :